laitons et cuivres

1963 - 1969

La notion d’éphémère peut sous-tendre une œuvre quelques temps, toutefois les problèmes de pérennité amenèrent Comby à choisir un matériau plus durable : ce fut le cuivre et laiton, en feuilles martelées, soudées et assemblées avec des pièces de récupération de l'automobile et des chantiers navals.

« A Conques, le trésor de l'Abbaye, avec la Sainte Foy, buste fantastique de laiton et d'améthystes, fut le déclencheur.

Cent cinquante sculptures naquirent en sept ans : habitacles ouvrants, cadenassés, bardés de griffes et de grilles, monstrance à la vie et à la mort, grand reposoir au crâne d'auvergnat, ou à la mort magnifiée, idoles et parures pour prêtresses d'oracle, robots dorés.

Sorte de culte barbare où l'insignifiant est glorifié, le dérisoire enchâssé, la mort triomphante, le sexe auréolé. Il ne m'est pas déplaisant que certaines pièces apparaissent comme des objets d'une civilisation interstellaire. »